HearthStone : Un top 8 inattendu

Ils étaient 16. 16 qualifiés lors des différents événements régionaux et Last Call Qualifiers. Il n’en reste désormais plus que 8. Retour sur une semaine mouvementée.

Titanfall

C’est la grosse déception de cette année. Les deux champions européens Ole “Naiman” Batyrbekov et Thijs “ThijsNL” Molendijk sont out après avoir chacun enchaîné deux défaites dans leurs poules respectives. Manque de préparation ? Pas forcément. Jeu de malchance ? Peut-être.

On le sait, HearthStone est un jeu des grands nombres et l’on peut parfois perdre sur un coup du sort. Voilà pourquoi le format compétitif sur le jeu tend à augmenter le nombre de games et mettre en place un système de ban.

On note également que l’espoir coréen Handsomeguy a dû s’incliner.

America Fuck Yeah

Cette année c’est le continent américain qui s’en sort le mieux avec 3 représentants dans le top 8 (Amnesiac, HotMEOWTH (USA) et Cydonia (CA)) ce qui peut surprendre étant donné que l’Europe a tendance à être considéré comme le continent dominant sur la scène.

Pour le vieux continent, tout n’est pas perdu puisque DrHippi et Pavel sont encore dans la course.

bracket HCt 2016
L’arbre décisif qui couronnera le champion de 2016

Changements à  l’horizon

Pour 2017, Blizzard a décidé de reconsidérer les choses sous un autre angle. Les finales des championnats du monde ne se dérouleront plus lors de la Blizzcon, chaque saison sera ponctuée par un mini-championnat du monde et des événements communautaires seront mis en place. L’éditeur semble s’attacher à fédérer la communauté non plus seulement au  sein d’événements organisés par les communautés mais également d’événements moins compétitifs.

Et le jeu en a besoin. Diversifier les événements et mettre en place une compétition par équipe directement gérée par l’éditeur est un excellent moyen de ne plus seulement proposer un circuit compétitif mais aussi des compétitions plus légères et

Prédictions

Lors de Chine vs Europe, les joueurs chinois ont montré un niveau de jeu vraiment bon et des decklists très intéressantes. Il est bon de voir des changements subtils qui vont permettre de contrer la meta, voire de prendre de l’avance dessus. Rappelons que la meta tournoi est différente de la meta ladder. Il ne faut donc pas sous-estimer JasonZhou ou Hamster.

Mais je placerais quand même des billes sur DrHippi, Amnesiac ou Cydonia qui semblent être vraiment au  dessus du game cette année et proposer un niveau de jeu vraiment intelligent.

Des finales à suivre vendredi et samedi sur la chaîne de la Blizzcon. Qui sera sacré champion du monde 2015 ?

Author: Mathieu Fichot

Dans le milieu de l’esport depuis 2012. Amateur de jeux vidéo, voyages et culture.

Leave a Reply