Tout le monde peut-il devenir champion d’HearthStone ?

S’il est une idée tenace dans l’e-sport et relative à HearthStone, c’est que n’importe qui peut devenir champion. Il suffit juste de poser quelques cartes dans le bon ordre et vous voilà gagnant. Mais est-ce aussi simple ? N’importe qui peut-il se hisser à la première place telle un Xixo, un Thijs ou un Orange ? Non. Et nous allons voir pourquoi.

Eviter les missplays

Tout d’abord, un bon joueur d’HearthStone doit savoir éviter les missplays. Cela peut paraître évident mais ça ne l’est pas tant que ça et à haut niveau, la complexité de certains moves pouvant assurer la victoire est telle que même les plus grands joueurs peuvent passer à côté.

S’adapter à la meta

HearthStone est un jeu e-sport à meta, et comme toute meta, elle change régulièrement (tous les 4 mois environ) et il faut savoir s’adapter et la contrer en cas de besoin. Il s’agit donc de connaître les meilleurs decks ainsi que leurs contres. Mais ce n’est pas tout. En tournoi, il faut aussi choisir la bonne line-up et ban le deck adverse qui pose le plus de problèmes. Pas facile tout ça.

Une question de stratégie

Bien que cela ne semble pas transparaître aux yeux de certains, HearthStone est un jeu de stratégie à cheval entre les échecs et le poker, et pour gagner il faut réussir à appliquer la sienne tout en contrant la stratégie adverse. Parfois, la partie est à sens unique étant donné que le matchup est  donné gagnant à 80% pour un deck par rapport à un autre. Mais en dehors de cela, réussir à garder le cap par rapport à sa stratégie demande parfois des choix cruciaux comme sacrifier une carte clé pour assurer la victoire.

Persévérer

On ne le dira jamais assez mais pour devenir champion il faut également beaucoup de persévérance. Rome ne s’est pas faite en un jour. Certes, il y a des personnes douées, et d’autres dont le background en jeux de cartes aide, mais il est important de garder en tête que l’on n’arrive à rien sans rien et que la pratique régulière permet de prendre de bons réflexes et permettre ainsi de s’améliorer et dépasser ses limites. Allez hop ! On se lance.

Author: Mathieu Fichot

Dans le milieu de l’esport depuis 2012. Amateur de jeux vidéo, voyages et culture.

Leave a Reply